> Bourse

Bourse

La bourse, telle qu’on l’entend ici, est un système de cotation organisé et centralisé où se rencontrent l’offre et la demande. Cette confrontation entre acheteurs et vendeurs détermine le prix.

Les marchés offrent aux entreprises plusieurs avantages :

  • Trouver les fonds nécessaires à leur croissance lorsqu’elles émettent des actions si elles ne souhaitent pas recourir à l’emprunt,
  • Offrir de la liquidité sur leurs titres alors plus facilement cessibles.

 

Actualités Bourse

CAC 40 : Zone de short Swing Weekly
CAC 40 : Zone de short Swing Weekly

03/12 18:04 Tirés par les banques centrales, comme c'est le cas depuis les années, les indices trouvent du réconfort dans les discours accommodants de ces dernières. La banque du Japon arrive donc avec son outil de communication à faire oublier la dégradation de la note de crédit de l'archipel de Aa3 à A1 par Moody's. L'indice CAC 40 évolue toujours en direction...

Axway : La sécurité…informatique avant tout
Axway : La sécurité…informatique avant tout

12/03 09:53 Malgré les récentes publications, le titre a connu une baisse de plus de 12% depuis le 17 février. Pourtant, les résultats du Groupe faisant état d'un chiffre d'affaires 2013 à 237.5 M€ et d'un résultat net de 35.6 M€ (27.1 M€ sans deux opérations exceptionnelles) sur fond de croissance organique en hausse de 3.7% auraient dû rassurer...

CAC 40 : Une consolidation serait de bon augure
CAC 40 : Une consolidation serait de bon augure

18/02 10:22 4, c'est le nombre de points qui sépare le plus haut du jour avec un nouveau plus haut depuis fin 2008 sur l'indice phare parisien. En effet, le CAC 40, ne semble pas montrer de signes de faiblesse depuis les 4100 points, niveau sur lequel l'indice est venu rebondir début février afin d'effacer un premier mois boursier plutôt décevant.  Les récentes...

LVMH : Le luxe va-t-il continuer à payer ?
LVMH : Le luxe va-t-il continuer à payer ?

07/02 08:24  En effet, même si la croissance organique s'est accélérée sur 2013, la rentabilité du Groupe semble toutefois montrer certaines limites et incite à la prudence. Avec un chiffre d'affaires annuel de 29.1 milliards d'euros (consensus à 29.4 milliards) et un résultat net part du Groupe à 3.436 milliards (consensus 3.53 milliards), LVMH pourrait se voir...

Qu'est-ce que la stagflation ?
Qu'est-ce que la stagflation ?

28/01 17:13 Le phénomène de la stagflation, contraction des termes stagnation et inflation, est caractérisé par une hausse générale des prix dans un contexte récessioniste caractérisé par un déclin de la production et une hausse simultanée du chomage.  La hausse des matières premières conduit les entreprises soit à réduire leur production, soit à augmenter les...

Air Liquide : Point d’entrée attrayant
Air Liquide : Point d’entrée attrayant

28/01 11:15 Bien que les nouvelles concernant le titre ces dernières semaines soient rares, nous pouvons tout de même noter une volonté forte du groupe de rassurer ses investisseurs et de poursuivre son développement. En effet, les récents mouvements au sein de l'entreprise (nomination de François Jackow et François Venet) prône pour une diversité en terme de compétences...


Investir en Bourse

Diversification du patrimoine, dynamiser ses investissements, recherche de performance … les raisons sont variées pour investir en bourse. Ainsi, il existe plusieurs manières d’investir en bourse que ce soit par l’achat de titres vifs, via des paniers d’actions ou d’indices, ou encore au travers des produits financiers qui ont fleuri ces dernières années. L’investissement en bourse peut également s’étendre au marché des matières premières et des paires de devises (FOREX).

L’investissement en bourse prend diverses formes en fonction du profil de risque et de la durée de l’investissement. On trouve ainsi sur les marchés financiers les traders de court terme qui investiront sur des supports extrêmement liquides tels que les actions du CAC 40 ou du SRD, les contrats futures et les devises qui offrent une bonne garantie de contrepartie sur des montants qui peuvent être importants. Cette catégorie d’investisseurs souvent décriée par l’opinion publique offre la liquidité nécessaire sur certaines classes d’actifs à celles et ceux qui désirent prendre des positions à plus long terme. Ces investisseurs à plus long terme pourront avoir une vision autre en ayant une approche des dossiers de certaines sociétés sous l’angle de valorisation en fonction des perspectives économiques. Les sociétés de gestion qui en fonction du profil de risque des OPCVM qu’elles gèrent organiseront une large diversification des actifs, ou une sélection d’actions dans une logique de « stock-picking » sur un secteur d’activité ou géographique.

Comme tout investissement, engager des liquidités sur les marchés financiers expose à des risques. Que le choix de l’investisseur s’oriente vers les OPCVM ou qu’il s’oriente vers une gestion autonome, il est important de comprendre les processus sous-jacents.

 

Investir en titres vifs

Le moyen le plus connu des particuliers reste l’investissement par l’achat d’actions. Ainsi, l’investisseur, par l’intermédiaire de son PEA ou compte titres, passe ses ordres via sa banque de référence ou par une banque en ligne (frais réduits). Cette démarche est souvent synonyme d’arbitrage ou encore appelé « Stock Picking ».

On décide d’investir dans une entreprise et donc d’entrer au capital d’une société avec comme perspective, de dégager une plus-value à court, moyen ou long terme selon le profil de l’investisseur. Le choix de l’investisseur d’acheter une action plutôt qu’une autre dépendra de son analyse qu’elle soit fondamentale, technique ou de rendement.

En effet, outre la recherche de la plus-value (vendre l’action à un prix plus haut que le prix d’achat et encaisser la différence, moins les frais de l’opération), certains investisseurs investissent en titres vifs notamment pour bénéficier d’un rendement, si l’entreprise en question reverse des dividendes aux actionnaires. La détention d’une action permet également de participer aux assemblées générales de l’entreprise et de bénéficier d’un droit de vote le cas échéant.

Certains investisseurs utilisent cet investissement pour dynamiser leur patrimoine, lorsque d’autres plus avertis réalisent des opérations relativement rapides que l’on peut considérer comme une activité de Trading.

 

Investir sur le CAC 40

Si l’on restreint le terme d’investir en bourse à investir sur le CAC40, il existe déjà différents moyens d’y parvenir. Outre l’investissement en titres vifs qui consiste à acheter une ou plusieurs actions selon sa propre analyse ou celle d’un conseiller financier, il est possible d’investir sur un panier d’actions, voire directement sur l’indice CAC 40.

En effet, il existe des trackers ou certificats sur indice CAC 40 qui répliquent à l’identique la performance de l’indice avec pour certains d’entre eux, des effets de levier qui multiplient les gains mais aussi les pertes. Ce produit sera utile si l’on souhaite se placer sur l’ensemble des valeurs du CAC 40 et répliquer l’indice tout en évitant d’acheter 40 actions différentes dans son portefeuille.

Les contrats futures permettent de négocier sur le marché à terme. Les contrats futures sur CAC 40 ont une valeur de 10 euros par point.

 

Diversifier ses investissements

De nombreuses autres formes d’investissement en bourse sont apparues  au cours des dernières années avec un accès facilité notamment au marché des devises que l’on appelle le FOREX. Il permet d’acheter une parité et de la revendre dont la plus échangée au monde reste l’Euro Dollar. Hormis l’aspect de « spéculation » pour réaliser une plus-value, les entreprises utilisent le marché du FOREX pour se couvrir du risque de change. Ce n’est donc plus un investissement, mais une opération de couverture.

L’investissement sur les matières premières est également possible que ce soit via l’Or mais aussi le pétrole ou encore le blé. Les agriculteurs utilisent depuis toujours ce marché via des contrats optionnels en particulier, afin de se couvrir d’un risque de fluctuation des prix.

Partager

En savoir plus


CFD : le choix du broker

On se demande parfois si ouvrir un compte CFD est plus intéressant que de faire...


Investir sur les CFD

Les CFD sont traités entre les investisseurs et le broker lui-même. Il n'y a...

Vecteurs d'investissement en bourse

Pour investir en bourse un compte titre est nécessaire.

Découvrez les différents comptes titres :