> Investissements > ISR

L'environnement durable

L'environnement durable n'est pas un domaine réservé à l'écologie militante ou à la bonne conscience citoyenne. Les gestes éco-citoyens sont une chose, mais nous avons surtout besoin d'une maîtrise globale et raisonnée de nos pratiques. Un vaste chantier qui représente de véritables opportunités de changements dans les sociétés, dans l'économie, et dans les échanges entre les pays. 

L'ENVIRONNEMENT N'EST PAS LA NATURE

Le langage courant associe environnement et nature, et use même de l'expression " environnement naturel ". Mais le terme "nature" pose plusieurs difficultés:

  • il est trop restrictif: la nature est surtout l'objet qu'étudie le physicien et le biologiste;
  • il est très difficile à définir: dans quelle mesure une pluie acide est-elle un phénomène naturel ou artificiel, par exemple?
  • il est idéologiquement très connoté: l'appel à la notion de nature sert à justifier tout et n'importe quoi, et fait souvent surgir des fantasmes irraisonnés d'un prétendu retour aux origines.

Aussi a-t-on préféré les termes de milieu, d'écosystème, de biosphère, et enfin, sous l'influence des états-unis durant les années 60, le terme d'environnement. Associer " environnement " et " nature " n'est du reste pas faux en soi. Simplement, cela a pour effet de rendre l'homme extérieur à l'environnement, avec en général pour fonction d'insister sur la menace que l'homme ferait peser sur la nature.
La nature et l'homme entretiennent des relations multiples, et c'est l'ensemble de toutes ces interactions qu'on nomme l'environnement. L'environnement est donc un concept dynamique, qui comprend les influences réciproques de l'homme et de la nature.
L'environnement a diverses propriétés:

  • il constitue un ensemble d'écosystèmes;
  • il fournit les matières premières nécessaires au développement de l'humanité;
  • il offre ce qu'on appelle élégamment des services d'aménités, c'est-à-dire tout ce qui contribue au bien-être des hommes, sans pour autant se ranger sous la catégorie des biens (se promener en montagne, contempler un paysage remarquable, etc.).

Un environnement durable est donc marqué par un ensemble de relations maîtrisées par une humanité raisonnable, de manière à assurer son développement le plus justement et le plus efficacement possible, et sur le long terme. 

L'ENVIRONNEMENT, UN DES TROIS PILIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Au lieu de voir l'homme comme une menace, il est plus intéressant de se pencher sur la gestion environnementale, comme on parle de la gestion d'un patrimoine. l'homme vit dans un environnement, avec lequel il entretient des relations qui conditionnent son propre développement. c'est dire que la préservation et la gestion durables de l'environnement constituent une nécessité dont la prise de conscience est aujourd'hui relativement répandue. il s'agit de préserver et de gérer l'environnement de telle sorte qu'il permette de subvenir aux besoins des générations futures. rappelons les éléments-clés qui expliquent ces préoccupations récentes :

  • l'homme exploite les ressources environnementales pour assurer le développement de son système productif;
  • la transformation des matières premières, mais aussi la consommation des produits, génère des nuisances et des déchets qui ont des impacts environnementaux lorsqu'ils sont en grande quantité;
  • pour limiter ces impacts, on recycle les déchets, soit en les valorisant (on a vu des pneus usagés se refaire une jeunesse sous forme de dalles pour aires de jeux), soit en les rejetant dans l'environnement une fois traités (les stations d'épuration rejettent les eaux assainies dans leur milieu naturel).

L'ENVIRONNEMENT GENERE UNE ECONOMIE EN PLEIN ESSOR

On a longtemps estimé que l'économie et l'environnement étaient contradictoires, parce qu'on considérait que le respect d'impératifs écologiques représentait un frein à la compétitivité, et plus généralement à la croissance. aujourd'hui, le marché mondial montre que les mentalités ont évolué, même s'il reste encore beaucoup de choses à faire. le secteur des énergies renouvelables est marqué par des investissements et des fusions-acquisitions en progression constante, et le domaine de la recherche et du développement n'est pas en reste. en france, les industriels consacrent d'1 milliard d'euros par an aux investissements pour protéger l'environnement, soit entre 3 et 4% des investissements corporels totaux de l'industrie. de plus, la dépense nationale liée à l'environnement connaît une croissance rapide, et le domaine environnemental contribue largement au développement de l'emploi. 

L'ENVIRONNEMENT DURABLE AUJOURD'HUI

Tout le monde a entendu parler de la conférence de kyoto sur le réchauffement climatique en 1997. Plus récemment, la conférence de bali en décembre 2007 a réuni plus de 180 pays. Son objectif était d'actualiser et de prolonger le protocole de kyoto sur la réduction des rejets de gaz à effet de serre qui s'achève en 2012, mais l'accord visé a été reporté à la conférence de copenhague en 2009. Les résultats ont été modestes: un calendrier de négociations, et tout de même la reconnaissance par tous de la nécessité absolue de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour la première fois, par ailleurs, les pays émergents ont été interpellés, et notamment la chine. 

Lors du recent sommet du G8 a toyako au japon, les principales puissances ont posé le principe de réduire de 50% les émissions polluantes d'ici 2050. Aucun des pays n'a cru bon toutefois de préciser quelle serait l'année de réference pour calculer cette reduction... Les états-unis ont accepté ce principe, meme s'ils ont decidé de reporter à plus tard tout engagement concret en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. 

Cette lutte parait importante, mais il faut aussi noter son caractère très médiatique - comme ont été médiatisées en leur temps les pluies acides, la déforestation en amazonie, ou la dégradation de la couche d'ozone. la médiatisation de tels enjeux ne doit pas occulter la nécessité de s'attaquer à d'autres chantiers tout aussi importants en matière d'environnement durable, tels que:

  • la préservation et la gestion des ressources naturelles (avec une attention particulière sur l'eau potable),
  • la conservation des espèces vivantes,
  • le respect de la biodiversité,
  • la reforestation,
  • la lutte contre la désertification,
  • la réduction des pollutions,
  • la maîtrise de notre alimentation,
  • la gestion de nos déchets.

Autrement dit, gérer durablement notre environnement est une tache qui risque bien d'être elle-meme très durable. 

Pour aller plus loin, retrouvez d'autres définition du développement durable et de l'ISR


© Les Investissements

 

Vous avez aimé cet article