> Epargne > Livrets

Depuis la création du livret A en 1818 qui reste toujours le livret d’épargne préféré des français, d’autres livrets d’épargne ont été créés. Disponibles pour les épargnants selon certaines conditions, un épargnant est tenté d’être attiré par le Livret A en priorité alors que d’autres livrets d’épargne seraient sans doute à privilégier si vous respectez certains critères.


Sur quel Livret épargner en priorité ?

Sur quel Livret épargner en priorité ?

Si je déclare moins de 769 euros de revenus par an

Dans ce cas précis, le livret d’épargne populaire (LEP) doit être privilégié. Les caractéristiques de liquidité sont identiques à celle du livret A. Vous avez alors la possibilité de retirer et de déposer des fonds sur le LEP à tout moment selon le même principe de calcul d’intérêts par quinzaine.

La différence réside sur le plafond (hors capitalisation des intérêts) qui est limité à 7700 € contre 19125 € pour le Livret A et sur le taux d’intérêt. Le taux d’intérêt du LEP est indexé à celui du livret A avec une majoration de 0.5 %, soit 2.75 % pour le LEP contre 2.25 % pour le Livret A.

Vous devez chaque année fournir à votre établissement bancaire une déclaration de revenus avant le 31 décembre pour que votre LEP continuer à générer des intérêts l’année suivante. Si votre banque ne reçoit rien, par oubli ou parce que vous avez dépassé ce seuil d’imposition de 769 €, elle clôturera votre LEP et mettra les fonds par défaut sur votre compte chèque tout en gardant les bénéfices des intérêts générés précédemment.

Le LEP sera donc une priorité pour les épargnants qui respectent ce critère.

 

Si j’ai entre 12 et 25 ans

Les « jeunes » pouvant épargner ne serait-ce qu’un faible montant privilégieront le livret jeune au livret A. Le plafond est limité à 1600 € dans tous les établissements bancaires bien que chaque banque fixe librement le taux d’intérêt de ce livret d’épargne depuis 1998. Le Livret jeune dispose des mêmes caractéristiques que le livret A avec la même disponibilité des fonds et toujours exonéré d’impôts.

L’intérêt est de bénéficier d’un taux d’intérêt souvent supérieur à celui du livret A puisque les banques sont en concurrence. Il faut toutefois se renseigner auprès de tous les établissements bancaires pour les mettre en concurrence. La différence entre chacune des offres que vous trouverez résidera dans le taux d’intérêt.

Entre 12 et 25 ans, autant privilégier le livret jeune qui sera rapidement au plafond de 1600 € mais qui permettra d’avoir un rendement supérieur à celui du livret A à 2.25% depuis le 1er aout 2012.

 

 Si j’ai du temps et que je souhaite un meilleur taux que le Livret A

Si vous ne respectez pas les critères précédents et que vous souhaitez obtenir un taux d’intérêt plus intéressant que le livret A, tout en bénéficiant d’une disponibilité de votre épargne, alors les « Super Livrets » seront l’idéal. Ces livrets non réglementés ont généralement des offres temporaires offertes par les banques sur une durée limitée pour attirer les clients. Ainsi, vous pourrez obtenir des taux bien au-dessus des 2.25 % que propose le livret A.

Mais attention à ne pas trop croire à la « Super » affaire. En effet, ces livrets sont non réglementés, c’est-à-dire qu’ils sont imposés aux prélèvements sociaux (CSG + CRDS = 15.5%) mais aussi à l’impôt sur le revenu. Donc le taux annoncé dans les annonces sont en Brut. A vous de déduire 15.5% du taux proposés mais aussi de votre taux d’imposition pour calculer le rendement Net.

C’est à ce moment-là, que vous pourrez comparer le taux proposé au taux du livret A. Mais attention car l’offre d’un « Super Livret » est limitée dans le temps. C’est-à-dire que passé cette durée d’offre, le taux sera nettement inférieur voire même sous celui du livret A lorsque vous calculez le taux net.

C’est pourquoi, l’idéal est d’ouvrir le livret d’épargne, de le remplir (souvent plafonné à un montant fixé par la banque), et de clôturer le compte à la fin de l’offre, car passé ce délai il vaudra (presque toujours) se rétracter sur le Livret A.

Les épargnants qui ont du temps à consacrer à leur épargne pourront alors « jongler » d’un super livret à l’autre en ouvrant et clôturant chaque fois son Super Livret.

 

Si mon Livret A est au plafond ?

Avec la mise en place du nouveau plafond à 19125 €, si votre livret A est déjà au plafond ou au-delà du plafond (intérêts compris), vous n’aurez pas la possibilité de faire de nouveaux versements. D’autre part, si vous ne répondez pas aux critères cités ci-dessus, le Livret de Développement Durable (LDD) sera l'idéal. Il a été créé en 1983 et dénommé à cette époque le CODEVI.

Désormais appelé LDD avec un taux d’intérêt identique à celui du Livret A à 2.25%, il a été mis en place en 1983 pour concurrencer le Livret A qui n’a été proposé qu’aux clients de la Caisse d’Epargne. C’est seulement en 2009 que le Livret A a pu être commercialisé dans tous les établissements bancaires enlevant alors le monopole qu’avait la banque écureuil.

Le plafond sur le LDD est fixé depuis le 1er octobre à 12 000 € hors capitalisation des intérêts. Entre le livret A et le LDD, cela représente 31 125 € qui peuvent être épargnées à un taux de 2.25 %..

 

Si tous mes livrets d’épargne sont au plafond

Dans ce cas, il faudra alors diversifier son portefeuille en respectant toujours vos objectifs initiaux : disponibilité des fonds à tout moment ? Dynamiser et visez une meilleure performance ? Prévoir la retraite ? Préparer la succession ? Epargner en vue d’un achat immobilier ?

De multitudes de possibilités vous sont offertes au travers les Plans d’Epargne Logement (PEL ou CEL), l’assurance-vie, le marchés financiers (ouvrir un PEA pour la fiscalité), l’or mais aussi d’autres investissements plus méconnus pour le moment tels que l’investissement dans l’art, le vin ou encore les véhicules de collection.

 

© Les Investissements - Novembre 2012

Vous avez aimez cet article