> Conjoncture

Les investisseurs reprennent confiance en 2013

Une étude menée par le groupe Schroders auprès de 14800 investisseurs répartis dans 20 pays, révèle que plus de quatre cinquièmes (81%) des investisseurs comptent soit investir le même montant soit l’augmenter au cours de l’année à venir, accompagnant ainsi la reprise récente des marchés boursiers mondiaux.

 

Paris, le 21 mai 2013

 

Les investisseurs reprennent confiance en 2013 – L’Asie perçue comme le meilleur potentiel de performance


Dans cette période d’incertitude où la reprise économique se fait attendre en Europe, Schroders a voulu comprendre quel était le sentiment des épargnants dans le monde et notamment en France. Le groupe international de gestion d’actifs, qui dispose d’un des réseaux les plus développés parmi les acteurs du secteur, a donc sondé un panel de plus de 14000 investisseurs individuels dans 20 pays - affichant un patrimoine financier à investir dans les 12 prochains mois supérieur ou égal à 10 000 euros - sur leurs intentions en matière d’épargne et d’investissement.

 

Ce sondage révèle que plus des quatre cinquièmes (81%) des investisseurs comptent augmenter ou investir le même montant au cours de l’année à venir, accompagnant ainsi la reprise récente des marchés boursiers mondiaux. Plus d’un tiers des investisseurs interrogés ont l’intention d’accroître le montant de leurs investissements dans les prochains 12 mois, une hausse moyenne de 3% par rapport à l’année dernière. Les investisseurs asiatiques augmenteront leurs investissements de 5,5% pendant cette période, alors que l’augmentation de la part des investisseurs européens n’est que de 1% - autant dire que l’Europe est la région la moins confiante selon les résultats, l’Italie et le Portugal étant les plus pessimistes.

 

En dépit d'un contexte macroéconomique difficile, les épargnants français se disent prêts à prendre davantage de risques : 48% des personnes interrogées sont plus confiantes quant aux opportunités d’investissement existantes en 2013 par rapport à 2012. Ce sentiment plus positif se traduit par une volonté d’augmenter les montants investis sur les marchés financiers et signale notamment le renouveau de l’attrait pour les actions. Les 2/3 des investisseurs sondés pensent en effet aux actions quand ils évoquent les classes d'actifs susceptibles de délivrer les meilleurs retours sur investissement.

 

 

Pour Nuno Teixeira, Directeur Général de Schroders France, « Un autre enseignement de cette étude est de souligner la volonté des sondés d’investir sur des univers moins domestiques ou européens : plus de la moitié des investisseurs français considèrent que c’est l’Asie qui offre le meilleur potentiel de performance pour les 12 prochains mois. On remarque également que les investisseurs français s’appuient de plus en plus sur un conseil professionnel extérieur pour gérer leurs investissements. Pour près de 40% d’entre eux, l’aide d’un professionnel, banquier ou conseiller en gestion de patrimoine, est décisive pour orienter leurs décisions d’investissement ».

 

Ce constat est moins vrai au niveau mondial où seul 34% des sondés privilégient le recours à un conseil professionnel. L’étude globale fait ressortir de fortes divergences en matière de préférence pour le marché domestique. Ainsi, 80% des investisseurs américains estiment que le meilleur potentiel d’appréciation de leur patrimoine réside dans leur propre pays, contre 55% des investisseurs asiatiques. Les investisseurs en Europe ou au Moyen-Orient (40%) font eux preuve d’une moindre confiance dans leurs propres pays comme vecteurs de croissance. En Europe, la préférence pour le marché local est la plus forte en Suisse (61%), juste devant l’Allemagne (59%).

 

En dépit d’une performance boursière de près de 20% en 2012, l’Europe est toujours moins bien perçue par les investisseurs dans leur ensemble : seulement 12% des investisseurs en Europe et au Moyen-Orient, et 9% aux États-Unis sont d’avis que les pays de l’Europe occidentale offrent des opportunités d’investissements intéressantes. Même constat auprès des investisseurs asiatiques, où 7% seulement considèrent les investissements occidentaux comme attrayants.

 

Comme le résume Massimo Tosato, vice-président exécutif du groupe Schroders : « L’étude souligne que le sentiment des investisseurs est en train d’évoluer au niveau mondial, avec un retour grandissant de la confiance.  Un consensus sur la poursuite de la reprise se dessine, bien que celle-ci fasse son chemin à différentes vitesses autour du monde. Cette année, les investisseurs entendent revenir sur les marchés boursiers en plus grand nombre, et regardent de plus près les opportunités de croissance offertes en particulier par les actions et en Asie. »

 

En ce qui concerne leurs préférences en matière de produits pour l’année prochaine, le rééquilibrage tant attendu vers l’investissement en actions est net et croissant. Plus de deux tiers (68%) des investisseurs sondés veulent investir en actions en 2013 alors que seule une proportion de 25% d’entre eux  compte investir en obligations.

 

A propos de Schroders plc

Schroders est un groupe international de gestion d’actifs qui gère près de 280 milliards d’euros
(au 31 mars 2013) et offre à ses clients une gamme complète de produits et services, sur l’ensemble des classes d’actifs et des zones géographiques.

Schroders dispose de l’un des réseaux les plus développés parmi les acteurs de la gestion d’actifs, avec 33 bureaux dans 26 pays à travers l’Europe, les Amériques, l’Asie et le Moyen-Orient. Schroders s'est développé grâce à un actionnariat stable depuis plus de 200 ans et la réflexion à long-terme dirige l’approche du groupe en matière d’investissement, de relations clients et de croissance de l’entreprise.

Le bureau de Schroders en France a été ouvert en 2001. Forte d’’une quinzaine de  collaborateurs , l’équipe de Schroders en France propose des solutions d’investissement à l’ensemble des clientèles françaises institutionnelles, entreprises, banques fédératives et mutualistes, banques privées, fonds de fonds et conseillers en gestion de patrimoine.

 

Vous avez aimé cet article